Le retour volontaire peut vous y emmener.

L'OFII organise et paie votre voyage de retour. Et nous examinons avec vous si nous pouvons vous offrir un soutien supplémentaire.

J’ai des questions ? L’ofii peut y répondre

Prendre ma décision
Organiser mon départ
De retour dans mon pays
  • 1. Qu’est-ce que le retour volontaire ?

    Si je souhaite rentrer dans mon pays d’origine, l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) organise mon retour (frais de voyage, aide financière, soutien administratif pour la préparation de mon voyage). Mon voyage se déroule de la même manière qu’un passager ordinaire. Les autorités de mon pays d’origine ne sont pas averties de mon retour. Si je change d’avis, je peux revenir sur ma décision à tout moment avant le départ.  

  • 2. Quel est le rôle de l’OFII ?

    Pour l’aide au retour et à la réinsertion, un conseiller de l’OFII m’aide à organiser au mieux mon projet de retour. Dans certains cas, une aide financière et des conseils d’orientation professionnelle sont mis en place pour assurer ma réinsertion dans mon pays d’origine. L’OFII peut également m’aider à trouver un emploi dans mon pays.  

  • 3. Est-ce que je peux demander un retour volontaire ?

    Pour faire une demande d’aide au retour volontaire, je dois être en situation irrégulière en France, ou engagé dans une procédure de demande d’asile (que je ne souhaite pas poursuivre ou qui a été refusée) ou reçu une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF).

    Mon retour peut s’effectuer dans la région de mon choix de mon pays d’origine.  

  • 4. Est-ce que je peux demander une aide à la réinsertion ?

    L’OFII peut me permettre d’avoir à la fois accès à des aides au retour et à des aides à la réinsertion sociale, par l’emploi ou par la création d’entreprise. Un Comité de Sélection dans mon pays d’origine vérifie si mon projet est viable.

    L’OFII propose une aide à la réinsertion dans ces 29 pays : Arménie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo Brazzaville, Congo RDC, Côte d’Ivoire, Gabon, Géorgie, Guinée Conakry, Haïti, Mali, Maroc, Maurice, Moldavie, Sénégal, Togo, Tunisie, Kosovo, Afghanistan, Bangladesh, Inde, Irak, Iran, Nigeria, Pakistan, Russie, Soudan, Sri Lanka. Le montant de l’aide à la réinsertion peut varier en fonction de mon pays d’origine et de mon projet. Mon conseiller pourra me renseigner sur les aides dont je peux bénéficier.

    Si je suis étudiant, jeune professionnel ou volontaire du service civique et que mon titre de séjour expire dans un délai maximum de 3 mois, je peux demander une aide à la réinsertion seule. Je vérifie ici (lien vers le dépliant étudiant) si l’aide à la réinsertion des étudiants et jeunes professionnels est proposée pour mon pays.

  • 5. Où me renseigner ?

    Je peux me rendre au bureau de l’OFII le plus proche (Lien vers page “où nous trouver”). Un conseiller retour/réinsertion prendra en charge ma demande. Pour faciliter le dialogue, l’OFII fait appel à un interprète dans ma langue.

  • 6. Comment est organisé mon voyage ?

    Mon voyage de retour est organisé avec un conseiller de l’OFII. Je dois lui présenter mon passeport. Si je n’en possède pas, il peut m’aider à obtenir un document de voyage. L’OFII propose de prendre en charge l’achat de mon billet d’avion ainsi que le transport de mon domicile à l’aéroport de départ si besoin.  

  • 7. Combien de bagages puis-je emmener avec moi ?

    Le nombre et le poids des bagages autorisés est indiqué sur la convocation qui m’est remise par l’OFII avant le départ. Il dépend de la destination et de la compagnie aérienne. Il faut donc bien vérifier que mes bagages ne dépassent pas cette limite !  

  • 8. Comment se déroule mon départ ?

    Au moment du départ, un conseiller retour/réinsertion m’accueille à l’aéroport et m’accompagne jusqu’en salle d’embarquement. Il me remet une aide financière au retour, versée en une seule fois. Le montant de cette allocation forfaitaire varie de 50 € à 650 € en fonction de mon pays de retour. 

  • 9. Comment se déroule mon arrivée ?

    Pour mon projet de réinsertion, lorsque je rentre dans mon pays, il faut directement que je contacte l’OFII ou son opérateur local.  

  • 10. Comment se met en place le projet de réinsertion ?

    Le rendez-vous individuel organisé avec un conseiller de l’OFII permet de définir mes besoins et de m’orienter vers le niveau de réinsertion qui me correspond. L’OFII propose 3 niveaux d’aide différents.

    Niveau 1 : Réinsertion sociale

    Le niveau 1 concerne la réinsertion sociale pour mon installation et celle de ma famille. Elle inclut une aide pour payer mon loyer, l’achat de mobilier ou d’électroménager, une prise en charge de mes frais médicaux ou la scolarisation de mes enfants. Si je suis originaire de l’un des pays suivants (Afghanistan, Bangladesh, Inde, Irak, Kosovo, Népal, Nigéria, Pakistan, Russie, Soudan, Sri Lanka) on peut m’aider pour une assistance à l’aéroport, pour la recherche des membres de ma famille, un soutien juridictionnelle ou un suivi psychologique.

    Niveau 2 : Emploi et Formation Professionnelle

    Dans le niveau 2, l’OFII peut m’aider à ma recherche d’emploi, à l’écriture de mon CV, et peut financer une partie de ma formation ou de mon salaire pendant un an.

    Niveau 3 : Création d’Entreprise

    Enfin le niveau 3 me permet de créer une entreprise. Si mon projet est retenu, je peux démarrer une formation en relation avec ma nouvelle activité et bénéficier d’un soutien financier au démarrage de mon entreprise.  

  • 11. Quand puis-je démarrer mon projet ?

    Dés que mon projet est validé avec l’OFII, je suis accompagné dans son montage, sa réalisation et son suivi. L’OFII me suit pendant 6 mois lorsqu’il s’agit de l’aide à la réinsertion sociale, et pendant 1 an pour l’aide à l’emploi ou à la création d’entreprise (après validation en comité de sélection ).

  • 12. Comment est versée l’aide à la réinsertion ?

    L’aide à la réinsertion n’est pas transmise sous forme liquide. L’OFII ou son opérateur local se charge d’acheter auprès des fournisseurs les biens nécessaires à mon projet. Il peut s’agir de médicaments, d’une formation, ou encore des biens matériels pour le démarrage de ma future entreprise.  

  • 1. Qu’est-ce que le retour volontaire ?

    Si je souhaite rentrer dans mon pays d’origine, l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) organise mon retour (frais de voyage, aide financière, soutien administratif pour la préparation de mon voyage). Mon voyage se déroule de la même manière qu’un passager ordinaire. Les autorités de mon pays d’origine ne sont pas averties de mon retour. Si je change d’avis, je peux revenir sur ma décision à tout moment avant le départ.  

  • 2. Quel est le rôle de l’OFII ?

    Pour l’aide au retour et à la réinsertion, un conseiller de l’OFII m’aide à organiser au mieux mon projet de retour. Dans certains cas, une aide financière et des conseils d’orientation professionnelle sont mis en place pour assurer ma réinsertion dans mon pays d’origine. L’OFII peut également m’aider à trouver un emploi dans mon pays.  

  • 6. Comment est organisé mon voyage ?

    Mon voyage de retour est organisé avec un conseiller de l’OFII. Je dois lui présenter mon passeport. Si je n’en possède pas, il peut m’aider à obtenir un document de voyage. L’OFII propose de prendre en charge l’achat de mon billet d’avion ainsi que le transport de mon domicile à l’aéroport de départ si besoin.  

  • 9. Comment se déroule mon arrivée ?

    Pour mon projet de réinsertion, lorsque je rentre dans mon pays, il faut directement que je contacte l’OFII ou son opérateur local.  

  • 7. Combien de bagages puis-je emmener avec moi ?

    Le nombre et le poids des bagages autorisés est indiqué sur la convocation qui m’est remise par l’OFII avant le départ. Il dépend de la destination et de la compagnie aérienne. Il faut donc bien vérifier que mes bagages ne dépassent pas cette limite !  

  • 10. Comment se met en place le projet de réinsertion ?

    Le rendez-vous individuel organisé avec un conseiller de l’OFII permet de définir mes besoins et de m’orienter vers le niveau de réinsertion qui me correspond. L’OFII propose 3 niveaux d’aide différents.

    Niveau 1 : Réinsertion sociale

    Le niveau 1 concerne la réinsertion sociale pour mon installation et celle de ma famille. Elle inclut une aide pour payer mon loyer, l’achat de mobilier ou d’électroménager, une prise en charge de mes frais médicaux ou la scolarisation de mes enfants. Si je suis originaire de l’un des pays suivants (Afghanistan, Bangladesh, Inde, Irak, Kosovo, Népal, Nigéria, Pakistan, Russie, Soudan, Sri Lanka) on peut m’aider pour une assistance à l’aéroport, pour la recherche des membres de ma famille, un soutien juridictionnelle ou un suivi psychologique.

    Niveau 2 : Emploi et Formation Professionnelle

    Dans le niveau 2, l’OFII peut m’aider à ma recherche d’emploi, à l’écriture de mon CV, et peut financer une partie de ma formation ou de mon salaire pendant un an.

    Niveau 3 : Création d’Entreprise

    Enfin le niveau 3 me permet de créer une entreprise. Si mon projet est retenu, je peux démarrer une formation en relation avec ma nouvelle activité et bénéficier d’un soutien financier au démarrage de mon entreprise.  

  • 11. Quand puis-je démarrer mon projet ?

    Dés que mon projet est validé avec l’OFII, je suis accompagné dans son montage, sa réalisation et son suivi. L’OFII me suit pendant 6 mois lorsqu’il s’agit de l’aide à la réinsertion sociale, et pendant 1 an pour l’aide à l’emploi ou à la création d’entreprise (après validation en comité de sélection ).

  • 3. Est-ce que je peux demander un retour volontaire ?

    Pour faire une demande d’aide au retour volontaire, je dois être en situation irrégulière en France, ou engagé dans une procédure de demande d’asile (que je ne souhaite pas poursuivre ou qui a été refusée) ou reçu une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF).

    Mon retour peut s’effectuer dans la région de mon choix de mon pays d’origine.  

  • 8. Comment se déroule mon départ ?

    Au moment du départ, un conseiller retour/réinsertion m’accueille à l’aéroport et m’accompagne jusqu’en salle d’embarquement. Il me remet une aide financière au retour, versée en une seule fois. Le montant de cette allocation forfaitaire varie de 50 € à 650 € en fonction de mon pays de retour. 

  • 12. Comment est versée l’aide à la réinsertion ?

    L’aide à la réinsertion n’est pas transmise sous forme liquide. L’OFII ou son opérateur local se charge d’acheter auprès des fournisseurs les biens nécessaires à mon projet. Il peut s’agir de médicaments, d’une formation, ou encore des biens matériels pour le démarrage de ma future entreprise.  

  • 4. Est-ce que je peux demander une aide à la réinsertion ?

    L’OFII peut me permettre d’avoir à la fois accès à des aides au retour et à des aides à la réinsertion sociale, par l’emploi ou par la création d’entreprise. Un Comité de Sélection dans mon pays d’origine vérifie si mon projet est viable.

    L’OFII propose une aide à la réinsertion dans ces 29 pays : Arménie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo Brazzaville, Congo RDC, Côte d’Ivoire, Gabon, Géorgie, Guinée Conakry, Haïti, Mali, Maroc, Maurice, Moldavie, Sénégal, Togo, Tunisie, Kosovo, Afghanistan, Bangladesh, Inde, Irak, Iran, Nigeria, Pakistan, Russie, Soudan, Sri Lanka. Le montant de l’aide à la réinsertion peut varier en fonction de mon pays d’origine et de mon projet. Mon conseiller pourra me renseigner sur les aides dont je peux bénéficier.

    Si je suis étudiant, jeune professionnel ou volontaire du service civique et que mon titre de séjour expire dans un délai maximum de 3 mois, je peux demander une aide à la réinsertion seule. Je vérifie ici (lien vers le dépliant étudiant) si l’aide à la réinsertion des étudiants et jeunes professionnels est proposée pour mon pays.

  • 5. Où me renseigner ?

    Je peux me rendre au bureau de l’OFII le plus proche (Lien vers page “où nous trouver”). Un conseiller retour/réinsertion prendra en charge ma demande. Pour faciliter le dialogue, l’OFII fait appel à un interprète dans ma langue.